Alliage tungstène cuivre - LAKAL LAKAL

WCu

Applications industrielles

Electrodes et outils pour électroérosion.

Composition chimique en %

CuAutresW
Mini---
Maxi25,001,00Base

Propriétés physiques à 20 °C

Densité : 14,8

Module d’élasticité E : 250 000 N/mm²

Coefficient de poisson V : 0,28

Coefficient moyen de dilatation en m/m* °C : 9,6

Conductivité thermique en W (m*k) : 400

Résistivité électrique en micro-Ohms*cm : 4,3

Conductivité électrique : 40 % IACS

Amagnétique

Etat de livraison

Matériau livré à l’état traité ≤ 240HV.

Aptitudes d’emploi

Alliage composite tungstène cuivre fritté issu de la métallurgie des poudres.

Excellente résistance à l’érosion à l’arc.

Bonne aptitude à l’usinage.

Bonne tenue à la corrosion atmosphérique.

Faible dilatation thermique.

Bonne conductivité thermique.

Comparées à des électrodes en matériaux plus conventionnels, ces électrodes apportent de nombreux avantages :

- résistance à l’usure : du fait du point de fusion extrêmement élevé du tungstène (3410 °C), la durée de vie de l’électrode est beaucoup plus longue que celle en cuivre ou en graphite, notamment pour les électrodes de petites sections utilisées dans des conditions sévères.

- précision de forme : les arêtes vives ont tendance à concentrer les arcs électriques. La faible usure du LAKAL a une forte incidence sur le maintien de ces arêtes et permet donc une précision dimensionnelle de la pièce usinée nettement supérieure.

- qualité de l’état de surface : la granulométrie fine et régulière et le très faible taux de porosité du LAKAL, permettent l’obtention d’un état de surface de qualité, notamment dans l’usinage “en plongée”.

- bonne usinabilité : son module d’élasticité élevé confère au LAKAL sa rigidité et lui permet d’avoir un excellent comportement à l’usinage. Contrairement au cuivre, il ne gauchit pas et la formation de bavures est négligeable. Par rapport au graphite il ne s’ébrèche pas. La précision des arêtes vives est meilleure. Cette caractéristique permet aussi la réalisation d’électrodes fines et de grandes longueurs.

- hygiène, environnement et conditions de travail : le LAKAL ne nécessite pas d’installation particulière pour son usinage, contrairement au graphite pour lequel un système d’aspiration des poussières doit être mis en place pour pallier la pollution de l’air et les sols glissants.

- usure : le tungstène-cuivre s’impose aujourd’hui comme la seule solution viable pour l’usinage du carbure de tungstène. Le graphite et le cuivre s’usent beaucoup trop vite lors de l’électro-érosion.

Sections disponibles en mm (longueur 175 mm 0 ; ±0,5)

Tol. Ø k911,522,533,5456
Code Lugand48 20 01048 20 01548 20 02048 20 02548 20 03048 20 03548 20 04048 20 05048 20 060
Poids g24,581318253355173
Tol. Ø k13810121416202530354050
Code Lugand48 20 08048 20 10048 20 11248 20 11448 20 11648 20 12048 20 12548 20 13048 20 13548 20 14048 20 150
Poids g13020329342052081412711830249232545085
Dimension81012152025304050
Code Lugand48 20 30848 20 31048 20 31248 20 31548 20 32048 20 32548 20 33048 20 34048 20 350
Poids g16626037358310361619233041506475
Dimension3x756x758x7510x7515x7520x7525x75
Code Lugand48 20 50348 20 50648 20 50848 20 51048 20 51548 20 52048 20 525
Poids g583116615541973292038854856